Peindre debout, pourquoi ?

« Pour l’enfant, comme pour l’adulte tracer à la verticale c’est la posture la plus fluide, facilitatrice.

Le corps est libre de ces mouvements. L’enfant peut ainsi découvrir, développer, jouer avec ce qu’il peint.

Peindre à la verticale c’est comme « ouvrir la boite à outil » entièrement : tout le bras et le corps sont disponibles pour ce jeu très sérieux qu’est celui de peindre.

Cela ne veut pas dire qu’ils vont utiliser tous « les outils » et mettre le bazar, cela veut juste dire qu’ils vont explorer/ utiliser leur motricité en fonction de leurs besoins.

L’enfant fait appel à tout son corps que ce soit pour une trace minutieuse ou le déploiement d’une grande trace.

L’enfant qui reste assis bloque : son bassin, son bras et explore uniquement de la main/doigt la trace.

Observer son ou l’enfant lorsqu’il peint est la plus juste des positions pour lui donner confiance en ses propres capacités. »

Laetitia, intervenante plasticienne